Plomberie, Chauffage & Climatisation
Principaux sujet

 La place Bell : une belle place !


Imprimer cette page

October 27, 2017 par Luc Boily


Claude Robert (centre) dans la coursive de la Place Bell

 

Une soixantaine de membres de l’Institut canadien de plomberie et de chauffage (ICPC) se sont réunis le 26 octobre pour une visite des installations (particulièrement celles mécaniques) de la nouvelle Place Bell à Laval  : une « belle place », pour paraphraser Claude Robitaille, coordonnateur de l’Institut. Les commentaires ont été unanimes, non seulement quant à l’ingéniosité de l’équipement de pointe et bien pensé utilisé, mais également quant à la qualité de la visite pilotée par Claude Robert, directeur de l’exploitation, présent depuis la première heure et informé des moindres détails de cette réalisation d’envergure de la Cité de la culture et du sport de Laval.

Un groupe attentif, plusieurs questions à la bouche

D’entrée de jeu, M. Robert nous a précisé que le projet (clés en main) a été mené à bien par l’entrepreneur général Pomerleau. « Nos professionnels en mécanique du bâtiment se sont également révélés particulièrement efficaces. Je pense, entre autres, à Cimco pour la réfrigération, à Kolostat pour la ventilation/évacuation et à Johnson Controls pour les commandes. » Mentionnons aussi que l’aspect acoustique a été réalisé sous la supervision de MJM Conseillers en acoustique inc. « Nous avons voulu bâtir une salle de spectacle dans laquelle on joue aussi au hockey, et non l’inverse », a fait valoir M. Robert. Ce défi a été relevé avec brio, les lieux ayant déjà retenu l’attention de promoteurs internationaux notoires. Le respect du budget (200 M$) et des échéanciers (3 ans) est en partie attribuable à une conception selon la modélisation des données d’un bâtiment (BIM), qui a permis de gérer l’évolution des travaux en temps réel.

On parle mécanique dans la salle du même nom

S’étendant sur plus de 75 000 mètres carrés, le complexe multifonctionnel comprend une glace olympique (2500 sièges), une glace communautaire (500 places) et un amphithéâtre avec une glace conforme aux exigences de la Ligue nationale de hockey (pour 10 000 spectateurs), pouvant facilement être transformée en théâtre ou salle de concert (dans lequel cas, 3000 places peuvent être ajoutées au parterre – ce qui est plus qu’au Centre Bell de Montréal). Ces trois patinoires peuvent être exploitées simultanément et dans un maximum d’efficacité grâce à une centrale thermique (centralisée) permettant la récupération de la chaleur dégagée par les systèmes de refroidissement des patinoires. La chaleur de l’air vicié évacué est aussi récupérée par souci écoénergétique et de nombreux points de contrôle viennent optimiser la consommation d’énergie à chaque endroit. Des systèmes d’évacuation de fumée sophistiqués (un par cadran) – pouvant fonctionner en mode manuel ou automatique – autorisent le recours aux pièces fumigènes ou pyrotechniques lors des spectacles.

Somme toute, voilà un actif municipal qui promet des retombées économiques et touristiques intéressantes sur la ville. Comme le résume M. Robert : « Nous avons voulu en faire un lieu familial, abordable et accessible, dans un effort concerté avec les services et les commerçants avoisinants; et je crois que nous pouvons dire “mission accomplie”. »


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Votre courriel ne sera pas, publié. Champs obligatores avec un *

*