Plomberie, Chauffage & Climatisation
Principaux sujet

Un esprit sain dans un corps sain


Imprimer cette page

December 4, 2019 par Luc Boily


Sylvain Guimond, conférencier de l’ICPC au Club Saint-James

Le 3 décembre, et pour une quatrième année d’affilée, l’Institut canadien de plomberie et de chauffage (ICPC) a tenu sa réunion de fin d’année au Club Saint-James de Montréal. À cette occasion, quelque 110 membres se sont réunis pour réseauter et célébrer. Le président de l’ICPC-Québec, Denis Montour (Uponor) a pris la parole pour remercier les administrateurs et « lancer la nouvelle année » en invitant les membres à la prochaine activité qui aura lieu au Cercle de la garnison de Québec le 11 février, et à la conférence annuelle de l’ICPC qui se tiendra à l’hôtel Fairmont de Mont-Tremblant du 28 au 30 juin.

Prix reconnaissance 25 ans dans l’industrie/5 ans sur un comité de l’ICPC remis à Éric Jacques (Gromec) – entouré par Claude Jacques (g, son père) et Denis Montour

Deux plaques de reconnaissance pour service exceptionnel (25 ans dans l’industrie et 5 ans sur un comité de l’ICPC) ont également été décernées à Éric Jacques (Gromec) et Carole Moreau (Empire Canada). De plus, l’assemblée a applaudi le passage de Louis Morissette qui tenait a remercier l’Institut de vive voix pour son soutien à la Fondation Véro & Louis qui se consacre à la construction de maisons spécialement adaptées aux adultes autistes (21 ans et plus) vivant au Québec : une cause qui tient à coeur Véronique (Cloutier) et lui. Il soulignait que la première famille hébergée serait accueillie cet été. À propos de collecte de fonds, deux nouvelles initiatives ont été mises de l’avant durant la soirée : un encan silencieux de même qu’un tirage moitié-moitié (remporté par Pierre Rick d’Empire Canada).

Prix reconnaissance 25 ans dans l’industrie/5 ans sur un comité de l’ICPC remis à Carole Moreau (Empire Canada) – entourée par Denis Montour (g), Frédéric Perron, Patrice Legay et Alain Gauthier

Malgré un repas traditionnellement succulent, le plat de résistance du souper s’est assurément révélé la « performance » du conférencier Sylvain Guimond, et ce, dans tous les sens du terme, puisque l’auditoire a eu droit à plusieurs poèmes de son cru (sur la croissance personnelle et la nature humaine) et à une chanson mettant en lumière la résilience : Moonshadow de Cat Stevens, a capella SVP ! « Ce petit-fils d’Olivier Guimond, mais en plus drôle », pour le paraphraser, est docteur en psychologie du sport, ostéopathe et fondateur de l’entreprise de correction posturale Biotonix.

Louis Morissette (Fondation Véro & Louis) entouré par Denis Montour (g) et Alain Paquette

De renommée internationale, il a traité plus de 1000 athlètes professionnels au cours des 20 dernières années. Bien qu’il affirme ne PAS être un conférencier, il a tenu les auditeurs sur le bout de leur chaise pendant plus d’une heure à conter des anecdotes inspirantes, à fournir des trucs pour désamorcer des situations explosives, et à appuyer ses propos sur les grands de ce monde, dont Socrate qui aurait enseigner de parler uniquement pour communiquer le vrai, le bon et l’utile (et d’autrement se la fermer, de rajouter Socrate Guimond).


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Votre courriel ne sera pas, publié. Champs obligatores avec un *

*