Plomberie, Chauffage & Climatisation
Principaux sujet

Prix Water Wise


Imprimer cette page

October 10, 2017 par Luc Boily


Joe Sense, président de l’ICPC remettant le prix Water Wise 2017 à Kimberley Robertson du Marine Institute

En 2016, l’Institut canadien de plomberie et de chauffage (ICPC) a créé le prix Water Wise pour reconnaître des organisations de l’industrie, autres que ses membres, qui ont posé des gestes concrets en matière de préservation de l’eau, de gestion patrimoniale, d’éducation et autres. En plus de mettre ces acteurs en valeur, l’objectif de l’ICPC est d’augmenter le rayonnement de ceux dont les efforts contribuent à protéger cette ressource naturelle des plus précieuses qu’est l’eau. En septembre dernier, l’organisme a remis un prix au Marine Institute de l’Université Memorial à Saint-Jean de Terre-Neuve pour son approche unique de préservation des océans comportant des programmes écoresponsables avec l’industrie. Il s’agit du plus vaste centre d’éducation, de formation, de recherche appliquée et de soutien industriel du secteur océanique au Canada. Cette reconnaissance sortait néanmoins un peu des remises de prix habituelles, qui soulignent normalement l’apport au dossier mesurable de distribution sécuritaire et efficace de l’eau aux résidences et entreprises canadiennes. L’an dernier, les prix ont été remis à l’organisme ontarien WaterAid, pour ses efforts en matière d’approvisionnement de l’eau potable dans des pays en émergence; à l’aquarium de Vancouver, pour ses programmes éducatifs hors du commun et son usine innovatrice; et au Fonds Éco IGA, pour la mise en place d’une technologie d’économie d’eau simple offerte à des milliers de foyers au Québec.

Anne-Hélène Lavoie, Sobeys Québec en compagnie de Pierre Lussier, Jour de la Terre (g) et Matt Robinson, ICPC – lors de la remise du prix Water Wise 2016

Plus près de chez nous, penchons-nous sur ce dernier lauréat. Fondé en 2008 par les marchands IGA du Québec et géré par l’organisme Jour de la Terre Québec, le Fonds Éco IGA, c’est des centaines de projets à travers le Québec (et plus récemment au Nouveau-Brunswick). Il a pour but de financer des projets qui répondent concrètement aux réalités du milieu et qui visent la protection, la conservation et la valorisation de l’environnement de façon durable. Les marchands IGA y ont versé plus de neuf millions de dollars depuis son lancement. Parmi les articles écologiques fournis aux citoyens grâce à ce fonds, notons la distribution de barils récupérateurs d’eau de pluie dans plus de 230 épiceries IGA, lesquels ont franchi le seuil impressionnant des 100 000 unités cet été. Plusieurs usages de l’eau ne nécessitent pas que cette dernière soit traitée et chlorée. Les barils permettent d’accumuler de l’eau de façon écologique aux fins de jardinage et de nettoyage extérieur, par exemple.

Journée de remise de barils à Saint-Rémi cet été

Des composteurs sont également offerts dans plusieurs municipalités. Pour obtenir un baril ou un composteur, il suffit de s’inscrire par Internet et de spécifier son choix. Comme chaque supermarché participant dispose de 70 unités à distribuer (au prix réduit de 30 $), il y a tirage au sort dans l’éventualité d’un total d’inscriptions supérieur à 70. Les inscriptions 2018, laquelle année marquera le 10e anniversaire du Fonds, devraient commencer en février. Selon Jour de la Terre, chaque baril permet d’économiser quelque 4800 litres d’eau par an, soit 3 % de la consommation d’eau potable d’un Québécois. Même la fabrication des barils se veut un geste écologique, comme ils sont issus de la récupération. Pierre Lussier, directeur du Jour de la Terre et du Fonds Éco IGA fait valoir que cette distribution annuelle de grande ampleur répond vraiment à des objectifs environnementaux concrets : « La quantité d’équipements écologiques distribuée chaque année amorce un véritable changement de comportement des citoyens, qui souhaitent plus que jamais agir à leur échelle. »


Imprimer cette page



connexes


Commentaire:

Votre courriel ne sera pas, publié. Champs obligatores avec un *

*